Avec l’âge, la peau des paupières et la graisse située sous celle-ci ont tendance à s’affaisser. Ces défauts peuvent être traités efficacement grâce à une chirurgie des paupières, ou blépharoplastie.

Au niveau des paupières supérieures le vieillissement entraine des paupières tombantes avec un regard triste et terne. Dans certains cas, la chute de la paupière supérieure peut même entrainer une diminution du champ visuel.

Au niveau des paupières inférieures on retrouve le plus souvent des poches et des cernes qui donnent au visage un aspect perpétuellement fatigué.

La blépharoplastie a pour but d’éliminer ces excès de peau et de graisse et donc de lutter contre l’effet vieillissant. Il en résulte un véritable rajeunissement, avec un regard plus vif et reposé, et un aspect plus ferme de la zone du contour des yeux.

La blépharoplastie peut donc concerner les deux paupières supérieures, les deux paupières inférieures ou les quatre paupières dans le même temps chirurgical.

Elle peut parfois être associée à d’autres gestes pour optimiser le  résultat.

  • Un lifting frontal pour corriger un sourcil tombant.

  • Un traitement médicamenteux des rides et ridules de la patte d’oie ou des rides du lion.

  • Une lipostructure pour corriger un œil trop creusé.

Cette chirurgie est le plus souvent réalisée après 40 ans, mais peut être indiquée plus tôt lorsque les anomalies ne sont pas liées à l’âge.

Paupières supérieure.png

Une paupière supérieure dédoublée provoque un regard triste et fatigué.

Le traitement des paupières inférieures rajeunit remarquablement le regard.

LA CHIRURGIE DES PAUPIÈRES

Quels sont les risques ?

 

La blépharoplastie est une intervention peu invasive, superficielle et douce. Lorsqu’elle est pratiquée par un chirurgien expérimenté elle est très peu risquée et offre des résultats immédiats.

Le risque principal est celui du saignement. Néanmoins ce risque est bien maitrisé grâce aux techniques d’électrocoagulation fine et à l’arrêt de tout médicament anticoagulant avant l’intervention.

 

La consultation pré-opératoire

 

La consultation pré-opératoire permet de comprendre vos motivations et d’évaluer vos attentes. Cet échange honnête et didactique pose les bases d’une relation de confiance et permet la prise d’une décision mutuelle éclairée.

Un interrogatoire et un examen clinique minutieux sont effectués et permettent de répondre à toutes vos questions, notamment concernant la technique opératoire, l’influence sur la vision, les résultats attendus et leur stabilité dans le temps. Vous êtes informé(e) en détail sur le déroulement du traitement. Une balance bénéfice/risque est établie de manière claire et compréhensible.

Un examen du champ visuel peut être réalisé directement au cabinet permettant, en cas d’altération, de bénéficier d’un remboursement par la sécurité sociale et par votre complémentaire santé.

Si le choix se porte sur une anesthésie générale, une consultation chez un médecin anesthésiste est programmée.

 

L'intervention chirurgicale

 

L’intervention peut être réalisée sous anesthésie locale ou anesthésie générale. Ce choix est discuté pendant la consultation pré-opératoire et dépend de vous (anxiété, tolérance à l’anesthésie, antécédents) et de la technique opératoire envisagée.

L’anesthésie locale est réalisée via injection sous la peau des paupières d’un produit analgésique permettant un geste indolore. L’anesthésie générale vous endort complètement et est réalisée par perfusion intra-veineuse.

Le déroulement précis et complet du geste, adapté à votre cas particulier, vous est expliqué lors de la consultation pré-opératoire avec schémas et fiche d’information à l’appui.

L'intervention débute par le dessin des lignes d’incision.

Au niveau de la paupière supérieure l’incision contourne l’excès cutané ce qui permet de l’ôter complètement. Elle est placée de sorte qu’elle soit cachée dans le pli de la paupière pour un résultat esthétique optimal. La dissection se poursuit alors plus en profondeur avec exérèse de la graisse excédentaire. La suture cutanée est réalisée au fil fin non résorbable. Ces fils sont ôtés sans douleur au bout d’une semaine.

Au niveau de la paupière inférieure l’incision est située au ras des cils. La dissection permet l’exérèse des poches graisseuses disgracieuses. De manière plus rare, un éventuel petit excès cutané peut être retiré. La suture cutanée est réalisée au fil fin non résorbable. Ces fils sont également ôtés sans douleur au bout d’une semaine.

 

Les suites opératoires

 

L’intervention se déroule en ambulatoire. Vous sortez donc de l’hôpital le jour même.

Les douleurs post-opératoires sont faibles et très bien contrôlées par des médicaments simples type paracétamol. Une petite tension au niveau des paupières peut être ressentie mais elle reste peu gênante.

Des crèmes cicatrisantes vous sont prescrites et sont à appliquer 2 fois par jour pendant 1 mois.

Durant la première semaine un gonflement des paupières (œdème) avec l’apparition d’ecchymoses (bleus) sont communs. Afin de diminuer ce phénomène vous pouvez appliquer des compresses imbibées d’eau froide sur les yeux, et veiller à dormir la tête en position surélevée (avec 2 ou 3 oreillers). Ce gonflement s’estompe rapidement après la première semaine et disparaît en quasi-totalité au bout de 3 semaines. Le résultat définitif est obtenu à 3 mois.

Un arrêt de travail de quelques jours à deux semaines vous est prescrit en fonction de votre activité.

L’activité physique intense (musculation, sports de contact) ne peut être reprise qu’à partir la 5ème semaine.

Le maquillage est proscrit pendant 10 jours post-opératoire.

Vous serez revu 1 semaine après l’intervention pour ablation des fils de suture.

EN SAVOIR PLUS