La dermatochirurgie est le traitement chirurgical des lésions de la peau. La prise en charge est toujours composée d'au moins 2 étapes :

  • L’ablation de la lésion (ou exérèse).

  • La reconstruction pour obtenir le meilleur résultat esthétique et fonctionnel.

Il existe 3 cas de figure possibles :

  • La lésion est bénigne : l’exérèse est pratiquée sans marge de sécurité et la reconstruction est réalisée dans le même temps opératoire.

  • La lésion est maligne (cancéreuse) : l’exérèse est pratiquée avec une marge de sécurité périphérique dont la taille dépend de la nature de la tumeur. Le plus souvent la reconstruction est différée : en effet la lésion qui a été enlevée est envoyée au laboratoire qui doit certifier que l’intégralité de la tumeur a été ôtée ce qui prend entre 5 à 10 jours. L’intervention d’exérèse et l’intervention de reconstruction sont donc séparées d’une semaine environ. Pendant ce délai, des pansements sont mis en place sur la zone opérée.

  • La nature de la lésion est douteuse : on réalise une biopsie qui permet de certifier le diagnostic afin de se retrouver dans l’un des deux cas cités ci-dessus.

 

La dermatochirurgie est une chirurgie variée. S’il est très simple d’enlever une lésion bénigne de 2 mm de diamètre sur la joue et de la suturer, il peut être beaucoup plus technique d’enlever (et ensuite de reconstruire) une lésion maligne de 10 mm située sur le bord d’une narine par exemple.

L’objectif thérapeutique répond ainsi à 2 règles primordiales :

  • Enlever intégralement la lésion pour prévenir toute récidive.

  • Obtenir un résultat esthétique et fonctionnel le plus satisfaisant possible, mais sans jamais compromettre la première règle.

Les techniques opératoires choisies dépendent donc de la taille, de la nature et de la localisation de la lésion à traiter, ainsi que de vos attentes et de votre état général.

On peut ainsi distinguer 3 techniques de reconstruction

  • La suture simple : c’est la technique la plus simple, adaptée aux lésions de petites tailles et/ou bénignes.

  • La reconstruction par lambeau : adaptée aux lésions de grande taille et le plus souvent malignes, c’est une solution technique mais qui peut offrir d’excellents résultats esthétiques malgré une exérèse étendue.

  • La greffe de peau : adaptée aux lésions de grande taille et le plus souvent malignes, c’est une solution alternative lorsque la reconstruction par lambeau est impossible.

Le choix de la technique se fera donc en concertation avec le chirurgien durant la consultation pré-opératoire.

L’intervention se déroule dans la majorité des cas sous anesthésie locale, même si une anesthésie générale peut parfois être nécessaire lors d’exérèses plus importantes.

Dermatochir 1.png
Dermatochir 2.png

La dermatochirurgie permet le traitement des lésions cutanées, bénignes ou malignes.

LA CHIRURGIE DES LÉSIONS CUTANÉES

La consultation pré-opératoire

 

La consultation pré-opératoire permet d’établir un diagnostic précis et un plan de traitement adapté. Cet échange honnête et didactique pose les bases d’une relation de confiance et permet la prise d’une décision mutuelle éclairée.

Un interrogatoire et un examen clinique minutieux sont effectués et permettent de répondre à toutes vos questions, notamment concernant la technique opératoire et les résultats attendus sur les plans esthétique et fonctionnel. Vous êtes informé(e) en détail sur le déroulement du traitement. Une balance bénéfice/risque est établie de manière claire et compréhensible.

Si le choix se porte sur une anesthésie générale, une consultation chez un médecin anesthésiste est programmée.

  

L’intervention chirurgicale

 

L’intervention peut être réalisée sous anesthésie locale ou anesthésie générale. Ce choix est discuté pendant la consultation pré-opératoire et dépendra de vous (anxiété, tolérance à l’anesthésie, antécédents) et de la technique opératoire envisagée.

L’anesthésie locale est réalisée via injection sous la peau d’un produit analgésique permettant un geste indolore.

L’anesthésie générale vous endort complètement et est réalisée par perfusion intra-veineuse.

L’intervention est alors réalisée. Le déroulement précis et complet du geste, adapté à votre cas particulier, vous est expliqué lors de la consultation pré-opératoire avec schémas et fiche d’information à l’appui.

 

Les suites opératoires

 

Dans la majorité des cas vous sortez de l’hôpital le jour même, voire directement après le geste opératoire en cas de petite chirurgie simple.

Les suites opératoires sont variables en fonction du traitement effectué. Nous ne pouvons les énumérer ici mais votre chirurgien vous informera en détail lors de la consultation pré-opératoire.

EN SAVOIR PLUS